Los trucos* (grosses cloches) sont célébrés, chaque année, le 17 janvier. Cette fête disparue avec la fin de la transhumance en vallée de Chistau (Gistain en Castillan) a été remise au goût du jour il y a quelques années.

Elle était traditionnellement célébrée pour montrer la puissance des éleveurs de la Vallée. L'importance de l'exploitation se mesurait à l'intensité du bruit que faisaient les troupeaux avec leurs différentes cloches (esquillas, cuartizos, caminés, talacas, calderas ...).

Le cortège est guidé par les bergers habillés de peaux et munis de leurs abarcas (sandales en cuir et à lanières - même terme en Aure) qui soufflent dans la corne caractéristique en appelant leurs voisins à se joindre à eux en agitant les cloches. 


La fête commence à Saravillo à 18:00 heures quand le grand bûcher (hoguera) est allumé. Après le diner, qui a lieu à 20.00 heures, le village est parcouru par les trucos qui se dirigent ensuite, de nuit et en voiture vers Gistaín et reviennent à pied en passant par San Juan de Plan, Plan, Sin, Serveto et Saravillo. Aux endroits traversés, les voisins accueillent chaleureusement les participants avec du punch, des crespillos (petits gâteaux à base de farine), des galettes, du chocolat …

 

De plus, tous les ans, on célèbre "le trucos de l'Année" en reconnaissance du travail effectué en faveur de la vallée. Une semaine avant le jour de la Saint-Antoine, après l'école, les enfants des villages de la Vallée font retentir les trucos dans les rues de leur localité. 

 

Source : Los trucos vuelven a sonar en valle de Chistau - Lucía Mur Barrau - Meteo Saravillo

 

* En vallée d'Aure, la cloche fixée au cou des brebis est dénommée en patoi