Le refuge de Barroude entièrement détruit par un incendie le 12 octobre (Mise à jour du 15 octobre 2014) | Vallées d'Aure & Louron - Pyrénées | Scoop.it

Photos : Pauline Vigneau


Quel spectacle désolant !



Voici ce qui reste du refuge de Barroude sinistré dans la nuit de samedi à dimanche.  Les gardiens Rozenn et Eric n'étaient heureusement pas présents sur les lieux, le gardiennage ayant cessé le 29 septembre. Pour l'instant, les circonstances du sinistre ne sont pas précisément établies. Les gendarmes spécialisés en criminologie, des experts, des membres du Parc ainsi que les gardiens du refuge sont montés à Barroude mardi afin d'investiguer et d'établir les causes de l'incendie. Il est probable que ce soit du à un impact de foudre occasionné à 4h 37 le dimanche matin.
La carte fournie par Météo France à ce sujet (44 impacts relevé sur le site cette nuit-là) ainsi que les dommages occasionnés aux boitiers et câbles électriques sont édifiants.  


Voir à cet effet, la carte de Méteociel pour la nuit concernée


Apparemment, il n'y a pas eu d'effractions, les serrures des parties privatives n'ayant pas été forcées. 

En attendant les conclusions de l'enquête, il reste pour les gardiens du refuge à régler les problèmes d'assurances (c'est eux qui assuraient le bien dans le cadre du contrat d'affermage avec le Parc) et aux services de la gendarmerie à sécuriser le lieu.


La circulation de ces photos sur les réseaux sociaux a suscité une vague d'émotions et de réactions parmi les internautes, montrant ainsi, si l'on devait en douter, combien les gens sont attachés au site, au refuge et à la personnalité des gardiens.


Espérons que pour la saison estivale 2016, une nouvelle structure puisse accueillir les randonneurs sur ce lieu magnifique, un des plus beaux des Pyrénées et haut lieu du Pyréneisme.

En attendant, toutes nos pensées vont à Eric et Rozenn ainsi qu'aux membres du Parc national.


A suivre ...


Lire la communication du Parc national des Pyrénées à ce sujet


Voir le reportage photo de la montée à Barroude dont sont issues les photos


Brève de France 3 à 11' 12"