Vallées d'Aure & Louron - Pyrénées
4.2M views | +504 today
Follow
Vallées d'Aure & Louron - Pyrénées
Curation de contenu électronique sur les vallees des Pyrenees : Aure, Louron, Nord-Sobrarbe et environs. Egalement sur Facebook : https://www.facebook.com/Aure.Louron et sur X (Twitter) : https://twitter.com/Aure65 - contact : info@pyrenees-aure-louron.eu
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Scoop.it Aure Louron
May 24, 2:59 AM
Scoop.it!

Pourquoi les tremblements de terre se décalent vers le sud des Pyrénées : les sismologues cherchent une réponse avec 300 capteurs

"Le dernier séisme d'une intensité de 4,7 sur l'échelle de Richter, enregistré ce mardi 21 mai 2024 près de Tarbes, vient rappeler que les Pyrénées sont régulièrement touchées par des tremblements de terre. La région est sous surveillance et un réseau de capteurs est d'ailleurs en cours d'installation. Matthieu Sylvander, sismologue à l'observatoire Midi-Pyrénées, nous en dit plus."

Scoop.it Aure Louron's insight:

Nous avions relaté ce projet ici : https://sco.lt/7rCiwa

 

Quelques détails techniques

"Les capteurs utilisés sont des nodes « Stryde » ou « Smartsolo ». Dotés de batteries miniaturisées, ils font partie des appareils les plus petits du marché, ce qui garantit un encombrement minimal sur le terrain, et aucun recours à quelque dispositif d’alimentation que ce soit (ni batterie externe, ni panneau solaire). Ils n’occasionnent donc aucune nuisance (sonore, visuelle, ou pollution), ni lors de leur déploiement, ni après leur retrait.

 

Les instruments sont installés de la façon la plus discrète possible, de préférence en bordures de parcelles, afin de ne pas déranger les activités agricoles, forestières ou pastorales. Chaque station est pourvue d’un fanion, sur lequel figurent des coordonnées téléphoniques ainsi qu’un QR code pointant sur une page Internet explicative."

https://www.irap.omp.eu/rssp/2024/04/23/experience-pisco/

 

L’installation des sismomètres se déroule du 21 au 25 mai, et le démontage du 8 au 13 juillet. Ces deux phases mobilisent 9 équipes de deux personnes, basées au Centre de Recherches Atmosphériques de Campistrous (65).

Sur notre territoire, la zone d'implantation va de Cadéac / Bordères Louron à Sarrancolin .

 

Une station permanente à Ens

Depuis 1998, sur notre territoire, une station gérée par l'Observatoire Midi-Pyrénées de l'Institut de recherche en astrophysique et planétologie (IRAP), enregistre la sismicité. Elle est basée à Ens : https://seismology.resif.fr/networks/#/FR/RESF

No comment yet.
Rescooped by Scoop.it Aure Louron from Vallées d'Aure & Louron - Pyrénées
May 23, 4:14 AM
Scoop.it!

PISCO : Des stations sismologiques temporaires installées au nord de notre territoire entre le 21 et le 25 mai

5 visuels disponibles 

 

L’essentiel de l’activité sismique pyrénéenne se concentre le long d’une bande relativement étroite allant de la Bigorre au Pays basque (voir figure 1). La question se pose alors de la raison de l’interruption brutale de la sismicité à l’est de la vallée de l’Adour.

Par ailleurs, sur cette même zone, l'anomalie, dite de Saint-Gaudens (voir figure 2), trahit l’existence d’un important excès de masse dans le sous-sol, lui-même très probablement dû à la présence d’un corps dense de grandes dimensions enchâssé dans la croûte terrestre.

 

Afin de mieux comprendre les relations entre la sismicité et cette anomalie gravimétrique, les sismologues de l’Observatoire Midi-Pyrénées (Université Toulouse III / CNRS) vont mener prochainement l’expérience PISCO (Projet d’Imagerie Sismologique du Comminges).

Celle-ci consiste en deux déploiements simultanés de stations sismologiques.

Le premier, très dense (270 stations espacées de 2 km) qui concerne, en partie, le nord de notre territoire (voir visuel 5) se concentre sur la partie occidentale de l’anomalie de Saint-Gaudens.
Il permettra d’imager avec précision la transition entre les zones actives et muettes.

Le second couvrira l’ensemble de l’anomalie (53 stations espacées de 7 km). Son but est de réaliser une image plus globale, avec une résolution plus faible (voir figure 3).

L’expérience permettra de localiser les événements sismiques avec une grande précision et d’obtenir une image très fine de la croûte supérieure par des techniques d’échographie sismique.
Des renseignements fondamentaux sur la nature de ces séismes, leur origine, et le lien éventuel entre la sismicité et l’anomalie du champ de gravité seront ainsi rassemblés.

 

L’expérience PISCO se tiendra entre la fin du mois de mai et la mi-juillet 2024. L’installation des stations se déroulera du 21 au 25 mai, et le démontage du 8 au 13 juillet. Ces deux phases mobiliseront 9 équipes de deux personnes, basées au Centre de Recherches Atmosphériques de Campistrous (65).

Scoop.it Aure Louron's insight:

Un événement sismique est intervenu le 21 mai qui n'aura pas été enregistré par les installations PISCO car celles-ci ne commenceront à fonctionner que la semaine prochaine.

No comment yet.
Scooped by Scoop.it Aure Louron
March 26, 1:56 AM
Scoop.it!

PISCO : bientôt des stations sismologiques temporaires sur notre territoire

5 visuels disponibles en haut du post

 

L’essentiel de l’activité sismique pyrénéenne se concentre le long d’une bande relativement étroite allant de la Bigorre au Pays basque (voir figure 1). La question se pose alors de la raison de l’interruption brutale de la sismicité à l’est de la vallée de l’Adour.

Par ailleurs, sur cette même zone, l'anomalie, dite de Saint-Gaudens (voir figure 2), trahit l’existence d’un important excès de masse dans le sous-sol, lui-même très probablement dû à la présence d’un corps dense de grandes dimensions enchâssé dans la croûte terrestre.

 

Afin de mieux comprendre les relations entre la sismicité et cette anomalie gravimétrique, les sismologues de l’Observatoire Midi-Pyrénées (Université Toulouse III / CNRS) vont mener prochainement l’expérience PISCO (Projet d’Imagerie Sismologique du Comminges).

Celle-ci consiste en deux déploiements simultanés de stations sismologiques.

Le premier, très dense (270 stations espacées de 2 km) qui concerne, en partie, le nord de notre territoire (voir visuel 5) se concentre sur la partie occidentale de l’anomalie de Saint-Gaudens.
Il permettra d’imager avec précision la transition entre les zones actives et muettes.

Le second couvrira l’ensemble de l’anomalie (53 stations espacées de 7 km). Son but est de réaliser une image plus globale, avec une résolution plus faible (voir figure 3).

L’expérience permettra de localiser les événements sismiques avec une grande précision et d’obtenir une image très fine de la croûte supérieure par des techniques d’échographie sismique.
Des renseignements fondamentaux sur la nature de ces séismes, leur origine, et le lien éventuel entre la sismicité et l’anomalie du champ de gravité seront ainsi rassemblés.

 

L’expérience PISCO se tiendra entre la fin du mois de mai et la mi-juillet 2024. L’installation des stations se déroulera du 21 au 25 mai, et le démontage du 8 au 13 juillet. Ces deux phases
mobiliseront 9 équipes de deux personnes, basées au Centre de Recherches Atmosphériques de Campistrous (65).

 

Plus d'informations et détails sur l'opération dans les semaines à venir.

Scoop.it Aure Louron's curator insight, May 23, 4:18 AM

Un événement sismique est intervenu le 21 mai qui n'aura pas été enregistré par les installations PISCO car celles-ci ne commenceront à fonctionner que la semaine prochaine.